m

0

Documents  BIALESTOWSKI Alice | enregistrements trouvés : 18

O
     

-A +A

P Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

264 - p. 55 - 63

Les dimensions des bâtiments enterrés ne peuvent être appréhendées qu'en coupe. En l'absence de vis-à-vis et de façades, pénétrer à l'intérieur est le seul moyen d'en prendre la mesure : ce n'est plus le plein mais le vide qui détermine la figure architecturale. Si elle existe depuis toujours, l'architecture des profondeurs demeure mal perçue. Elle fait échos à la vision d'un monde infernal, occulté et mystérieux. Tour à tour refuge, geôle ou sépulture, l'espace souterrain occupe une position ambigüe. Pourtant, les improbables paysages que sont les sous-sols révèlent des territoires déjà très investis par les hommes. Au cours des dernières décennies, leur utilisation dans les centres urbains s'est intensifiée. Des équipement multifonctionnels publics et privés, prennent place dans des espaces jusqu'alors réservés aux réseaux techniques, au stockage, au transport ou à la protection. La manière d'y acheminer la lumière est fondamentale : elle détermine leur spatialité et leur habitabilité. Comment transformer ces espaces en lieux de vie ? Plus qu'une vision binaire du dessus et du dessous, c'est à un urbanisme connecté, à une interaction entre les deux mondes qu'architectes et urbanistes doivent s'atteler. Les dimensions des bâtiments enterrés ne peuvent être appréhendées qu'en coupe. En l'absence de vis-à-vis et de façades, pénétrer à l'intérieur est le seul moyen d'en prendre la mesure : ce n'est plus le plein mais le vide qui détermine la figure architecturale. Si elle existe depuis toujours, l'architecture des profondeurs demeure mal perçue. Elle fait échos à la vision d'un monde infernal, occulté et mystérieux. Tour à tour refuge, geôle ou ...

URBANISME SOUTERRAIN ; ARCHITECTURE SOUTERRAINE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

N°208 - p.42

Paris s'enorgueillit d'un nouvel équipement culturel flottant, Petit Bain, amarré depuis début juillet au pied de la Bibliothèque François Miterrand.

RESTAURANT-CAFE ; VOIE D'EAU

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

266 - p. 38 - 43

À la Cité internationale universitaire de Paris, véritable musée d'architecture à ciel ouvert, aucune "maison" n'avait été construite depuis 1969. Alliant respect du site et compacité, celle de l'Ile-de-France fait preuve d'un engagement environnemental stratégique et citoyen.

RESIDENCE UNIVERSITAIRE ; ENERGIE SOLAIRE ; ARCHITECTURE ECOLOGIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

248 - p.32-37

Un centre de secours des pompiers et le service des transports automobiles municipaux (TAM) s'imbriquent sur l'emprise d'une terrain de footaball existant. une mutualisation quai cinématographique, guidée par la présence du périphérique.

PROGRAMME MIXTE ; CENTRE DE SECOURS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

242 - pp. 55-63

Comme s'il s'agissait de muséifier l'humanité toute entirèe, peu de pays semblent échapper à la construction de nouveaux musées, qu'il s'agisse de la modernisation d'institutions déjà établies ou de la création ex-nihilo de bâtiments. le public témoigne d'un engouement sans précédent pour aller à la rencontre de ces lieux où l'enveloppe architecturale joue un rôle de plus en plus prégnant, au-delà même parfois des objets qu'elle abrite. Sous leur apparente diversité, ces musées révèlent des tendances architecturales qui tiennent autant à l'évolution de leur fonction qu'à celle de leur identité sur le territoire. En France, les livraisons récentes du Centre Pompidou Metz, du Louvre Lens, du Mucem à Marsellle, de la Fondation Vuitton à Paris, du musée des Confluances à Lyon ou encore de celui de Soulages à Rodez donnent le ton, pour le pire ou le meilleur d'ailleurs... Vecteur de centralité urbaine structurant la ville du XXIe siècle, le musée évolue aussi de l'intérieur en interrogeant la neutralité de son espace architectural. Il tend aujourd'hui à devenir le support de pratiques immersives où la visite privilégie une expérience spatiale à vivre et à partager, bien loin parfois de l'attitude contemplative traditionnelle. Comme s'il s'agissait de muséifier l'humanité toute entirèe, peu de pays semblent échapper à la construction de nouveaux musées, qu'il s'agisse de la modernisation d'institutions déjà établies ou de la création ex-nihilo de bâtiments. le public témoigne d'un engouement sans précédent pour aller à la rencontre de ces lieux où l'enveloppe architecturale joue un rôle de plus en plus prégnant, au-delà même parfois des objets qu'elle abrite. Sous ...

MUSEE ; MUSEOGRAPHIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

270 - spécial intérieur - p.14 - 15

Rénovation de l'appartement de Le Corbusier par François Chatillon.

MOUVEMENT MODERNE ; HABITAT-HISTOIRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

241 - p.19

Réorganisation de l'accueil du Chateau de Versailles par Dominique Perrault.

MONUMENTS HISTORIQUES

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

253 - p. 40 - 45

En installant 69 logements sociaux sur un gymnase semi-enterré, l'architecte Vincent Parreira livre une opération exemplaire. À l'enjeu de la mixité programmatique, il associe celui de la création de promenade architecturales dont l'ouverture sur la ville devient un facteur de lien social.

LOGEMENT SOCIAL ; GYMNASE ; PROGRAMME MIXTE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

240 - p.38-41

Avec cette oprération de logements, l'agence Harari fait le choix assumé de la compacité. une heureuse façon de fabriquer la domesticité en associant qualité des espaces privatifs et communs, notamment par le biais d'une valorisation d'un continuum végétal en coeur d'îlot.

LOGEMENT SOCIAL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

245 - p. 79 - 92

Si les rapports entre l'architecture et le graphisme sont de plus en plus étroits dans une société prise au piège de la communication, rares sont cependant les exemples de bâtiments où se crée une véritable interaction entre les deux disciplines. Le plus souvent cantonné à une signalétique simple ou à un usage tendant vers le décoratif, le graphisme est rarement utilisé comme plus-value architecturale faisant sens avec la conception d'un projet. Traditionnellement considéré comme un art appliqué à deux dimensions, la conception graphique peut pourtant être intégrée à un bâtiment et jouer un rôle décisif dans sa perception, bien au-delà d'un fonctionnalisme directionnel ou d'un maquillage de façade. Les opérations présentées ici en sont la démonstration et ont en commun d'intégrer dès le départ le graphisme à un vocabulaire constructif et architectural. Un dialogue, qui à l'évidence, ne peut s'établir sans la réalisation de détails de mise en oeuvre maîtrisée, essentiels pour atteindre une cohérence aussi bien architecturale que visuelle.
Avec la rénovation des COurtillières de Pantin par RVA/Pierre Di Sciullo
Si les rapports entre l'architecture et le graphisme sont de plus en plus étroits dans une société prise au piège de la communication, rares sont cependant les exemples de bâtiments où se crée une véritable interaction entre les deux disciplines. Le plus souvent cantonné à une signalétique simple ou à un usage tendant vers le décoratif, le graphisme est rarement utilisé comme plus-value architecturale faisant sens avec la conception d'un projet. ...

GRAPHISME ; FACADE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

253 - p. 14 - 17

Avec "Nouvelles richesses", le pavillon français s'inscrit dans la droite ligne du thème de la 15e exposition internationale d'architecture de la Biennale de Venise, "Nouvelles du front". En mettant l'accent sur les territoires dits "ordinaires", l'équipe constituée de l'agence Obras-Frédéric Bonnet et du collectif Ajap 14 interroge la question du bien commun en architecture. Un manifeste militant où les bâtiments du quotidien deviennent le support d'expérimentations constructives qui déplacent le sens des richesses et restituent la discipline au coeur d'un débat citoyen. Avec "Nouvelles richesses", le pavillon français s'inscrit dans la droite ligne du thème de la 15e exposition internationale d'architecture de la Biennale de Venise, "Nouvelles du front". En mettant l'accent sur les territoires dits "ordinaires", l'équipe constituée de l'agence Obras-Frédéric Bonnet et du collectif Ajap 14 interroge la question du bien commun en architecture. Un manifeste militant où les bâtiments du quotidien deviennent le ...

EXPOSITION UNIVERSELLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

267 - p. 98 - 100

"Réalisé dans le cadre du 40e anniversaire du centre Pompidou, le nouvel escalier du musée national d'Art moderne d'affirme comme une oeuvre autonome et fonctionnelle Sans déparer son environnement prestigieux, il participe au contraire à le clarifier et la voir autrement."

ESCALIER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

250 - p. 53-61

L'architecture de ce début du XXIe siècle est la plus colorée jamais produite. En France, mais aussi à l'international, on assiste au déploiement d'un véritable festival de couleurs qui habille nos villes, du bariolage le plus intensif au poudroiement souvent illusoire de taches colorées censées égayer notre environnement. Son grand retour sur les façades fait montre d'un éclectisme symptomatique d'une époque à la vision éclatée, gagnée par la multiplication des signes rendus visibles. Outrepassant les idéologies moderne, post ou néomoderne, cette évolution établit une rupture qui interroge sur la portée du rôle de la couleur dans l'architecture d'aujourd'hui. Au-delà de son aspect ornemental, la couleur recèle un pouvoir structurant qui dépasse le simple fonctionnalisme d'un bâtiment Elle agit à l'échelle de la ville comme une donnée constructive et atmosphérique, voire communicationnelle.

Avec :
- des bureau à Paris XIXe par Saauerbruch Hutton
L'architecture de ce début du XXIe siècle est la plus colorée jamais produite. En France, mais aussi à l'international, on assiste au déploiement d'un véritable festival de couleurs qui habille nos villes, du bariolage le plus intensif au poudroiement souvent illusoire de taches colorées censées égayer notre environnement. Son grand retour sur les façades fait montre d'un éclectisme symptomatique d'une époque à la vision éclatée, gagnée par la ...

COULEUR ; COULEUR-ARCHITECTURE ; BATIMENT DE BUREAUX

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

N°208 - pp.89-93

C'est dans l'ancien halle électrique d'une friche industrielle enserrée entre les voies ferrées et la Seine que la mairie de Saint-Fargeau-Ponthierry a souhaité créer un complexe culturel polyvalent. L'architecte Philippe Prost a choisi de restituer le bâtiment par de grands volumes en s'appropriant son calibre.

CENTRE CULTUREL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

272 - 55-63

"Depuis l'avènement de Google, continuer à édifier des bibliothèques a-t-il encore un sens, quand la numérisation des fonds et leur mise en réseau suffiraient objectivement à s'en dispenser ? Quand le savoir n'est plus sanctuarisé mais se déploie sur une Toile en mouvement et sans limites ? Autrefois conçues comme des lieux de conservation et de diffusion de livres, les bibliothèques embrassent aujourd'hui une vocation plus large et citoyenne. L'apparition des nouvelles technologies a profondément renouvelé ces temples de la connaissance, avec une évolution des pratiques et des usages. À une architecture de contenant organisée en fonction du classement des livres s'est substituée une architecture réticulaire établie sur la mise en espace de relations sociales. Hybrides et ouvertes sur l'extérieur, les bibliothèques de XXIe siècle ont intégré une grande diversité de pratiques, individuelles et collectives. Si l'on a pu craindre leur obsolescence programmée, leur renaissance s'accompagne d'une urbanité inédite qui témoigne, face à l'impact du numérique et de la mobilité, d'un besoin d'être ensemble à l'échelle d'un territoire." "Depuis l'avènement de Google, continuer à édifier des bibliothèques a-t-il encore un sens, quand la numérisation des fonds et leur mise en réseau suffiraient objectivement à s'en dispenser ? Quand le savoir n'est plus sanctuarisé mais se déploie sur une Toile en mouvement et sans limites ? Autrefois conçues comme des lieux de conservation et de diffusion de livres, les bibliothèques embrassent aujourd'hui une vocation plus large et citoyenne. ...

BIBLIOTHEQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

228 - pp. 118-120

L'architecte Pierre Audat a restructuré des bureaux à Bagnolet dans un esprit d'atelier.

BATIMENT DE BUREAUX

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

232 - pp. 48-53

Ce bâtiment iconique du mouvement moderne a été réhabilité et enrichi d'une extension par Christianne Schumuckle-Mollard.

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

236 - p.54-57

Lenouveau siège de la fondation Jérome Seydoux-Pathé tient du paradixe. Presque invisible de la rue, il est à la fois ouvert et très fermé, opaque et baigné de lumière. Il combine la démesure d'une enveloppe polymorphe à l'étroitesse d'une parcelle en coeur d'îlot.

... Lire [+]

Filtrer

Type
Référence
Date de parution

Z