m

0

Nouveautés  | enregistrements trouvés : 36

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 384 p.
ISBN 978-0852241400, 125 UV

Unique in the literature of planners, architects, and urban officials, Rebuilding Cities is a compendium and analysis of the achievements of city planning from the "Ideal City" of Palmanova in 1593 to the innovative achievements of planners and designers of the twentieth century. As such, it is vital reading for anyone concerned with the problem of rebuilding and revitaliing cities after disasters either of a human or physical decimation. Rebuilding Cities covers and includes medieval nuclei to urban sprawl; physical, economic, and social factors in planning; and the changing nature of components of cities incorporating elements from different periods in a single visual scheme. Also included are analysis of planning schemes from Indian and Greek visionaries; legislative and administrative changes needed for successful planning; the massive redevelopment that happened in London after World War Two; renewal schemes; and urban design and work throughout the world. The remarkable clarity and thoroughness of the book and its abundant illustrations clearly demonstrate the successes and failures of planning schemes and lays a solid groundwork for intelligent assessment of the goals and practical possibilities of city planning. Teachers and students of planning and architecture, professionals actively engaged in the field, and all who visualie a truly civilied urban environment will find this book immensely helpful and satisfying. Unique in the literature of planners, architects, and urban officials, Rebuilding Cities is a compendium and analysis of the achievements of city planning from the "Ideal City" of Palmanova in 1593 to the innovative achievements of planners and designers of the twentieth century. As such, it is vital reading for anyone concerned with the problem of rebuilding and revitaliing cities after disasters either of a human or physical decimation. ...

VILLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 328 p.
ISBN 978-2080504630, 50 P

Les Parisiens de l’an 2000 vivront-ils comme des termites ou comme des hommes ? C’est précisément la recherche du meilleur “aménagement du territoire parisien” qui forme la trame de l’ouvrage publié aujourd’hui. Pas de drogue-miracle pour Paris, mais tout l’éventail des thérapeutiques et des opérations-chocs, éventail qu’ouvre ici l’auteur avec ses “dix Commandements de Paris” : Orienter le développement - Organiser l’espace - Accroître la surface portante - Regrouper les industries - Équiper et construire pour les hommes - Récupérer le sol mal occupé - Assurer des liaisons rapides - Faire respirer le tissu urbain - Cureter la ville et la campagne - Promouvoir un urbanisme d’opération. Au moment où les discussions sur l’avenir de Paris se font de plus en plus vives et chargées de passions, le livre de Jean Maze vient à point nommé. Il offre, en tous domaines, un précieux catalogue de suggestions constructives qu’il sera difficile d’ignorer “à l’heure du choix”. Les Parisiens de l’an 2000 vivront-ils comme des termites ou comme des hommes ? C’est précisément la recherche du meilleur “aménagement du territoire parisien” qui forme la trame de l’ouvrage publié aujourd’hui. Pas de drogue-miracle pour Paris, mais tout l’éventail des thérapeutiques et des opérations-chocs, éventail qu’ouvre ici l’auteur avec ses “dix Commandements de Paris” : Orienter le développement - Organiser l’espace - Accroître la ...

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 241 p.
ISBN 978-2717870619, 66 PM

Le Grand Paris Express va-t-il apporter les considérables bénéfices qu'en attend la collectivité et à quelles conditions ? Sur la base des connaissances les plus récentes sur le sujet, ce livre propose sept thèses. Le Grand Paris Express représente une révolution technologique, bouleversant le rôle des transports en commun dans l'agglomération parisienne, après un débat désormais dépassé, il est devenu une réalité, il sera un puissant transformateur urbain et un levier de croissance pour la Région capitale et le pays. C'est un investissement de forte rentabilité potentielle pour l'économie nationale et les finances publiques, mais sa réalisation doit être gérée sur la base des acquis les plus récents du management des mégaprojets pour contrôler au mieux les évolutions de coûts et de délais fréquents dans ce type de projet.

Il est une illustration de ce que la science économique peut apporter aujourd'hui pour éclairer le débat public et la décision collective. L'ouvrage propose à cette fin de faire évoluer le cadre du calcul économique et des processus de décision pour tenir compte aussi bien de la richesse et de la complexité des connaissances nécessaires aujourd'hui pour appréhender correctement des projets de grande ampleur comme celui du Grand Paris Express, que de la nécessité de bien faire partager leurs enjeux par l'opinion publique dans des démocraties modernes, à tous les stades de la décision et de la réalisation.
Le Grand Paris Express va-t-il apporter les considérables bénéfices qu'en attend la collectivité et à quelles conditions ? Sur la base des connaissances les plus récentes sur le sujet, ce livre propose sept thèses. Le Grand Paris Express représente une révolution technologique, bouleversant le rôle des transports en commun dans l'agglomération parisienne, après un débat désormais dépassé, il est devenu une réalité, il sera un puissant t...

TRANSPORT EN COMMUN

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 31 p. + 61 p. , 91 U

URBANISME ; EXPOSITION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 335 p.
ISBN 978-2913217300, 6/JAP 5

L'apparition d'une modernité architecturale et paysagère correspond à une période particulièrement propice aux échanges artistiques et intellectuels entre le Japon, l'Europe et les Etats-Unis, à partir de la fin de l'ère Meiji (1868-1912). La (re-)découverte de l'architecture et de l'art des jardins japonais par les orientalistes occidentaux et japonais, puis la réception et la diffusion de ses nouveaux modèles et savoirs, vont permettre à plusieurs générations d'architectes et de paysagistes de participer à la création de nouvelles expressions architecturales et paysagères. Les ouvrages de Josiah Conder ou de Bruno Taut, les oeuvres de Frank Lloyd Wright, d'Antonin Raymond, d'Isamu Noguchi, nés de ces rencontres entre le Japon et l'Occident, sont les témoins de cette modernité. L'apparition d'une modernité architecturale et paysagère correspond à une période particulièrement propice aux échanges artistiques et intellectuels entre le Japon, l'Europe et les Etats-Unis, à partir de la fin de l'ère Meiji (1868-1912). La (re-)découverte de l'architecture et de l'art des jardins japonais par les orientalistes occidentaux et japonais, puis la réception et la diffusion de ses nouveaux modèles et savoirs, vont permettre à ...

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 371 p.
ISBN 978-2864250012, 2/RUS 1

Les motivations qui sont à la base de l’histoire si complexe de l’art et de l’architecture soviétiques ont provoqué, par leur enchevêtrement, des analyses tantôt si générales qu’elle en devenaient imprécises, tantôt si concentrées sur la recherche ‘hypothèses définitives qu’elle en étaient manichéennes. L’occasion offerte par l’exposition organisée à Paris par le Centre de Création Industrielle - Centre G. Pompidou et par le Département d’Analyse historique et critique de l’Institut Universitaire d’Architecture de Venise, et dont le présent volume rassemble les matériaux, entend constituter un moment de réflexion susceptible d’être approfondi ultérieurement. L’iconographie, d’une grand richesse, les articles et les témoignages offerts ici entendent inciter le lecteur à de nouvelles analyses, dans la certitude que le débat sur les avant-gardes et le développement de la vile soviétique exige des recherches collectives et des confrontations internationales d’autant plus innovatrices qu’elles sauront dépasser tout préjugé. Les motivations qui sont à la base de l’histoire si complexe de l’art et de l’architecture soviétiques ont provoqué, par leur enchevêtrement, des analyses tantôt si générales qu’elle en devenaient imprécises, tantôt si concentrées sur la recherche ‘hypothèses définitives qu’elle en étaient manichéennes. L’occasion offerte par l’exposition organisée à Paris par le Centre de Création Industrielle - Centre G. Pompidou et par le Département ...

HISTOIRE DES VILLES ; HISTOIRE DE L'ARCHITECTURE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 240 p.
ISBN 978-0140070149, 2/GB 24

The earliest surviving photographs of London date from 1839, the very year in which Daguerre revealed the invention of the first practical form of photography to the world. These delicate, hazy images show London in the second year of Victoria’s reign, when the city was very much as the Georgians had left it.

Very few of these early views of London have been published before. Yet they provide.a unique architectural, topographical and sociological record which had, surprisingly, ben largely overlooked by historians, who have relied instead on contemporary prints and drawings.
Gavin Stamp has brought to light a remarkable collection of images of a city in transition. The earliest photographs sho Wren’s City of London before it was transformed by the Victorians, and John Nash’s West End when it was still smart and new; other record the building of the important architectural landmarks of the early Victorian decades - the Palace of Westminster, the Crystal Palace, the Weest End clubs; we see a London transformed in the 1860s by massive public works ) the building of the Embankment, the widening of old streets and the ruthless cutting of new ones, and, most destructive of all, the extension of the railway lines right into the heart of the city and the digging of the first underground tunnels. Ny the 1870s, when photography had become comparatively commonplace, London looked very different from the way it had at the beginning of Victoria’s reign.

The photographs in this book are of interest not only as a record of long-vanished buildings and of the scale of the mid-Victorian rebuilding programme; the else reveal many of the fascinating details of everyday life in the city. They illustrate the character of the streets, with their elegantly designed shop fronts, railings and lamps; they show the clothes worn and the vehicles driven; they reveal much about the commercial and cultural concerns of the city through the advertisements, theatre bills and railway posters which frame the mid-century building sites.

In The Changing Metropolis Gavin Stamp has assembled a remarkable photographic record of the city in the throes of industrial and architectural change, but his rare and beautiful early photographs also create a vivid and haunting impression of the elegant, harmonious London of an earlier era, a London which, sadly, has all but disappeared.
The earliest surviving photographs of London date from 1839, the very year in which Daguerre revealed the invention of the first practical form of photography to the world. These delicate, hazy images show London in the second year of Victoria’s reign, when the city was very much as the Georgians had left it.

Very few of these early views of London have been published before. Yet they provide.a unique architectural, topographical and s...

PHOTOGRAPHIE ET ARCHITECTURE ; HISTOIRE DES VILLES

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 192 p.
ISBN 978-0500515426, 4 11

‘From nothing; from nothing to construction.’
It was in these almost epically laconic terms that Marcel Gautherot recalled the formidable undertaking to which he committed himself in the late 1950s – photographing every step of the construction of the city of Brasilia, from untouched grassland to modern capital.
The ideal architectural photographer, he initially studied architecture and design, and was influenced by Le Corbusier and other modernist architects as well as the political radicalism of the interwar period. Postwar, however, he devoted his life to travel and photography, taking with him a gaze trained in the formal rigour of modernism but also a natural sympathy for ordinary people that was to help him in his ethnographic work.
After moving to Brazil in 1940, he forged many friendships and partnerships, most notably with Oscar Niemeyer, the chief architect of Brasilia. Indeed, Gautherot recorded most of Niemeyer’s work as his photographer of choice. It was, however, in Brasilia – the high point of the careers of both Niemeyer and chief urban planner Lucio Costa – that the photographer’s art of light and shadow reached its apex.
For three years Gautherot repeatedly visited Brasilia, photographing not only every stage of construction, but also the faces and homes of the workers who worked on the construction sites and satellite cities in the making. The result is a monumental and radical photo essay.
Here, for the first time, the photographs are collected to form a portfolio of Gautherot’s work in Brasilia, and it pays due tribute to this great Franco-Brazilian artist in the centennial year of his birth and on the fiftieth anniversary of Brasilia’s inauguration.
‘From nothing; from nothing to construction.’
It was in these almost epically laconic terms that Marcel Gautherot recalled the formidable undertaking to which he committed himself in the late 1950s – photographing every step of the construction of the city of Brasilia, from untouched grassland to modern capital.
The ideal architectural photographer, he initially studied architecture and design, and was influenced by Le Corbusier and other ...

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 224 p.
ISBN 978-2863642351, 3/USA 19

New York se modernise constamment et a inventé depuis longtemps des règles d'urbanisme pour dynamiser son territoire et doper son attractivité. Les années Bloomberg (2002-2013) n'y ont pas dérogé, et la ville s'est réenchantée, avec des trottoirs gagnés sur la voiture, des pistes cyclables, des cafés sur les trottoirs, des parcs le long des fleuves - à Manhattan comme dans tous les boroughs... Au-delà de l'engouement pour la High Line, promenade aérienne, au-delà du succès de la walkable city, des édifices innovants et de la reconquête des rives, PlaNYC 2030, programme d'ensemble d'un New York durable, innove par une charte thématique remplaçant les plans et une doctrine tenant lieu de prévisions, cela en période d'incertitudes croissantes. À travers ce programme, la culture new-yorkaise si spécifique de la négociation et de la régulation flexible devient le moteur de l'urbanisme de demain. New York se modernise constamment et a inventé depuis longtemps des règles d'urbanisme pour dynamiser son territoire et doper son attractivité. Les années Bloomberg (2002-2013) n'y ont pas dérogé, et la ville s'est réenchantée, avec des trottoirs gagnés sur la voiture, des pistes cyclables, des cafés sur les trottoirs, des parcs le long des fleuves - à Manhattan comme dans tous les boroughs... Au-delà de l'engouement pour la High Line, promenade ...

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 447 p.
ISBN 978-2841620777, 5 2

Tel-Aviv est surgie des sables au début du vingtième siècle, et s'est développée de manière spectaculaire entre les deux guerres mondiales. Un très grand nombre d'architectes ayant étudié ou travaillé en Europe, à l'école du Bauhaus ou chez Le Corbusier, s'y installèrent à la fin des années 20 et y apportèrent les idées nouvelles de l'architecture européenne. Des formes de la Cité-jardin conçue par Sir Patrick Geddes, jusqu'aux lignes épurées des constructions d'une nouvelle génération d'architectes, la "Ville blanche" de Tel-Aviv est un musée à ciel ouvert du Mouvement Moderne et de l'esprit Bauhaus. Elle fait partie depuis juillet 2003 des sites choisis par l'UNESCO au titre du Patrimoine Mondial de l'Humanité. À travers la présentation de plus de trois cents édifices et les biographies des plus importants architectes de l'époque, Des Maisons sur le sable retrace l'histoire de cette épopée architecturale et des hommes et femmes qui y prirent part. Nitza Metzger-Szmuk distingue différents ensembles de bâtiments, chacun ayant une relation particulière à l'espace public. Et c'est cette conscience aiguë d'une relation privilégiée entre le privé et le public qui fait la spécificité de l'architecture de Tel-Aviv, métropole méditerranéenne se renouvelant sans cesse au rythme de ses habitants et des vagues qui la baignent.

(Édition bilingue français-anglais)
Tel-Aviv est surgie des sables au début du vingtième siècle, et s'est développée de manière spectaculaire entre les deux guerres mondiales. Un très grand nombre d'architectes ayant étudié ou travaillé en Europe, à l'école du Bauhaus ou chez Le Corbusier, s'y installèrent à la fin des années 20 et y apportèrent les idées nouvelles de l'architecture européenne. Des formes de la Cité-jardin conçue par Sir Patrick Geddes, jusqu'aux lignes épurées ...

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 156 p.

Révolutions numérique, démographique et énergétique : ces trois grands mouvements, qu’on dit de transition, impactent profondément les choix et modes de vie des habitants et les pratiques de tous les professionnels du monde de l’habitat. Les 4èmes Assises de l’habitat Leroy Merlin sont consacrées à ces grands changements sous l’angle de l’hybridation des usages des habitants et des interventions des professionnels dans l’habitat.

HABITAT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 160 p.
ISBN 9781586856991, 62 AMM

American twentieth-century culture is not best explained through the architectural legacy of individual monuments but by the patterns and forms of its places. The spaces that are created and the way people use space dictate a lifestyle. The commercial architecture created by Wayne McAllister created much of the character of Southern California. His Fred and Ginger nightclubs and glinting steel and blazing neon circular drive-ins brought Busby Berkeley's Hollywood to life. His Sands Hotel in Las Vegas became the home of the Rat Pack; the mythology of Frank Sinatra, Dean Martin and Sammy Davis Jr. owes a great deal to the swank glamour of the Copa Room and the Sands Hotel, McAllister's finest Nevada hotel.

Wayne McAllister was an iconoclast, a designer with no formal architectural training who changed the fabric of cities, a quiet conservative who created some of the most outlandish and sometimes garish spaces in North America. His works are defined by the monumental roadside sign at the edge of the highway, the rambling, relaxing scale of everything-a leisurely freedom of space spread over vast acreage, with rolling lawns, open patios, winding paths and miles and miles of neon beckoning to the automobile.

From the famous Sands, Fremont and Desert Inn hotels in Las Vegas to neon-laden drive-ins such as Bob's Big Boy, McDonnell's and Simon's to extravagant dinner houses like Lawry's the Prime Rib, Richlor's and Melody Lane, The Leisure Architecture of Wayne McAllister explores the history of this architect's best-known projects.
American twentieth-century culture is not best explained through the architectural legacy of individual monuments but by the patterns and forms of its places. The spaces that are created and the way people use space dictate a lifestyle. The commercial architecture created by Wayne McAllister created much of the character of Southern California. His Fred and Ginger nightclubs and glinting steel and blazing neon circular drive-ins brought Busby ...

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 384 p.
ISBN 9781455566, 3/USA 19

Journalist Julie Satow's thrilling, unforgettable history of how one illustrious hotel has defined our understanding of money and glamour, from the Gilded Age to the Go-Go Eighties to today's Billionaire Row.

From the moment in 1907 when New York millionaire Alfred Gwynne Vanderbilt strode through the Plaza Hotel's revolving doors to become its first guest, to the afternoon in 2007 when a mysterious Russian oligarch paid a record price for the hotel's largest penthouse, the eighteen-story white marble edifice at the corner of Fifth Avenue and 59th Street has radiated wealth and luxury.

For some, the hotel evokes images of F. Scott Fitzgerald frolicking in the Pulitzer Fountain, or Eloise, the impish young guest who pours water down the mail chute. But the true stories captured in THE PLAZA also include dark, hidden secrets: the cold-blooded murder perpetrated by the construction workers in charge of building the hotel, how Donald J. Trump came to be the only owner to ever bankrupt the Plaza, and the tale of the disgraced Indian tycoon who ran the hotel from a maximum-security prison cell, 7,000 miles away in Delhi.

In this definitive history, award-winning journalist Julie Satow not only pulls back the curtain on Truman Capote's Black and White Ball and The Beatles' first stateside visit-she also follows the money trail. THE PLAZA reveals how a handful of rich, dowager widows were the financial lifeline that saved the hotel during the Great Depression, and how, today, foreign money and anonymous shell companies have transformed iconic guest rooms into condominiums that shield ill-gotten gains-hollowing out parts of the hotel as well as the city around it.

THE PLAZA is the account of one vaunted New York City address that has become synonymous with wealth and scandal, opportunity and tragedy. With glamour on the surface and strife behind the scenes, it is the story of how one hotel became a mirror reflecting New York's place at the center of the country's cultural narrative for over a century.
Journalist Julie Satow's thrilling, unforgettable history of how one illustrious hotel has defined our understanding of money and glamour, from the Gilded Age to the Go-Go Eighties to today's Billionaire Row.

From the moment in 1907 when New York millionaire Alfred Gwynne Vanderbilt strode through the Plaza Hotel's revolving doors to become its first guest, to the afternoon in 2007 when a mysterious Russian oligarch paid a record price for the ...

BATIMENT HOTELIER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Bâtiment pour l'École Polytechnique | Acier Décembre 2016 Nouveau

Article

14 - p. 46-47

Dossier : constructions industrialisées

BATIMENT UNIVERSITAIRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Maison des associations | Acier Décembre 2016 Nouveau

Article

14 - p. 44-45

Dossier : constructions industrialisées

CONSTRUCTION MODULAIRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Le Off Paris Seine
Seine Design
| Acier Décembre 2016 Nouveau

Article

14 - p. 42-43

Dossier : constructions industrialisées

PREFABRICATION ; BATIMENT HOTELIER

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

14 - p. 5

EHPAD

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Z